top of page
  • Photo du rédacteurAnnaëlle

Le contrat de mariage est-il synonyme de manque de confiance ?

Le contrat de mariage est souvent une source de conflits et d’incompréhension entre les futurs mariés. En effet, pour beaucoup, vouloir un contrat de mariage signifie forcément que l’autre n’a pas confiance en eux, et pourtant, la confiance est la base d’un mariage durable, non ?


Je suis heureuse de vous écrire ici, en tant que wedding planner, que vouloir un contrat de mariage n’est pas synonyme de manque de confiance. C’est plutôt synonyme de précaution, de prévoyance en cas de problèmes futurs. Oui, je sais, lorsque l’on va se marier, on ne pense pas à un possible divorce. Cependant on ne sait, en aucun cas, ce que la vie nous réserve, et pour cette raison, il peut être utile d’être prévoyant.






Mais concrètement, qu’est-ce qu’un contrat de mariage ? Comment est-ce que cela fonctionne ? Comment le choisir ?


Un contrat de mariage ou aussi appelé un régime matrimonial, est un ensemble de règles légales régissant les biens entre les deux époux. En plus clair, c’est un document administratif qui, au moment de la séparation, dicte quels biens reviennent à qui et pourquoi.


Pour obtenir un contrat de mariage, il vous faut prendre rendez-vous chez un notaire. Cependant, vous devez aussi savoir, que même si vous ne vous rendez pas chez un notaire et que vous décidez de ne pas faire de contrat, vous en aurez quand même un. En effet, chaque couple passant devant la mairie sans avoir spécifié un régime matrimonial spécifique sera automatiquement sous le régime de la communauté réduite aux acquêts.


Mais qu’est-ce que le régime de la communauté réduite aux acquêts ?


Avec ce contrat, chaque biens immobiliers ou immobiliers que vous possédez avant le mariage restera votre propriété personnelle, cependant, ceux obtenus pendant le mariage seront alors communs.


Et quels sont les autres régimes matrimoniaux existant ?


1- La communauté universelle

Avec ce contrat, tous vos biens mobiliers et immobiliers sont communs avec votre conjoint, qu’ils aient été acquis avant ou pendant le mariage.


2- La séparation des biens

Si vous vous mariez sous ce régime, vous n’aurez aucun biens communs avec votre conjoint. Chacun est responsable et propriétaire de ses propres biens, qu’ils aient été acquis avant ou pendant le mariage.


3- La participation aux acquêts

Ce contrat fonctionne comme le régime de la séparation des biens pendant le mariage et devient communautaire au moment du divorce. Ainsi, lors de la dissolution du mariage, le notaire mesure l’enrichissement de chacun durant le mariage et ce qui sera partagé équitablement.



Je vous conseille de prendre rendez-vous chez un notaire pour avoir plus d’informations sur les détails de chaque régime, il sera plus expert sur la question que moi.

Dans tous les cas, prenez le temps de réfléchir et de vous poser les bonnes questions. Je sais que l'on a pas du tout envie de penser à un possible échec du mariage lorsque l'on est justement en train d'organiser celui-ci, cependant, c'est quand même une chose à prendre en compte et à ne pas négliger. Cela n'a rien à voir avec un manque de confiance !


PS : en cas de passage chez le notaire, vous devrez fournir le contrat de mariage dans votre dossier pour la mairie.


Contactez-moi pour plus de conseils sur les préparatifs de votre mariage ;)



7 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page